lundi 3 juillet 2017

-Dit du 12 juin 2017-








Tandis que se confirme
La montée inexorable
D’un fondamentalisme
Qui ne dit pas son nom
De quoi parle la poésie

Tandis que s’étend
La sourde gangrène
Des misères explosives
Que regard se détournent
De quoi parle la poésie

De rien


Quoi donc
Poètes
Toujours apportez
Contribution
Au détournement
Des regards
Des attentions
En ne parlant
De rien
Ou d’autre chose


N’en suis pas
De cette mascarade
Bien qu’aimant
Petites fleurs et papillons

Ne suis pas


© Xavier Lainé, juillet 2017 - Où que tu tombes, extrait, tous droits de reproduction réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire