vendredi 30 juin 2017

-Dit du 9 juin 2017-








Ce qu’il te reste
Trois notes de musique
Déposées sur l’aube fraîche

Tandis que se poursuit
La lente déliquescence
Que plus rien ne vient arrêter


Tu rêves encore
De lendemains à construire
Non qu’ils puissent être
Enchantés

Tu rêves encore
De portes ouvertes
Sur un monde à construire

Sans cesse 
Prenant distance
Tu sais les murs toujours construits
Les portails hermétiquement clos

Tu sais les naufrages
Tu sais les actes de terreur
Qui ne savent que répondre
A d’autres jamais montrés
Qui ne le sont pas moins

Ta langue se délie
En pages vaines

Finalement


© Xavier Lainé, juillet 2017 - Où que tu tombes, extrait, tous droits de reproduction réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire