mercredi 28 juin 2017

-Dit du 7 juin 2017-








Où que tu tombes
Ça te fait mal

Tu souffres au jour le jour
Du sort réservé à l’autre
Cet autre toi-même
Qui fait la manche
Qui dort dans la rue
Qui brave les vagues
Dans l’espoir d’un refuge

Tu souffres au jour le jour
Des regards indifférents
Des mains dans les poches
Des frontières qui se ferment
Des non assistances
A personnes en danger

Tu souffres au jour le jour
Tou souffres en ton humanité
Qui saigne sous chaque couteau
A l’aplomb de chaque nombre
Larguée sans discernements
Sur femmes et enfants
Qui ne demandaient qu’à vivre

*

Alors tu demeures
Le soir venu
Avec cette tendresse

A peine évoquée


© Xavier Lainé, juin 2017 - Où que tu tombes, extrait, tous droits de reproduction réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire