dimanche 25 juin 2017

-Dit du 6 juin 2017-









Dans les brumes et enfumages
Tu distingues clairement
L’objet de tes craintes

A chaque temps marqué
Du rythme des urnes
Tu crois avoir touché le fond

Or
Quoi que tu fasses
La descente se poursuit
Evitable pourtant
Mais que rien n’arrête

Les fossoyeurs sont là
Ils tiennent entre leurs crocs
La clef de toutes déchéances


Tu clignes des yeux
Tu cherches à comprendre
A y voir plus clair

Ce qui vient
C’est l’ignoble dictature
Que la corbeille impose
Au quotidien blafard
D’une majorité 
Qui s’ignore telle



Tu reviens sur tes pas fatigués


© Xavier Lainé, juin 2017 - Où que tu tombes, extrait, tous droits de reproduction réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire