mardi 20 juin 2017

-Dit des 31 mai 1er & 2 juin 2017-










Te dirai l’étendue des fatigues
L’étendue des désespoirs
Celle des souffrances 
Jamais dites
Toujours enfouies

Te dirai ce qui git 
Derrière les douleurs
Ce qui vient sous la main tendue
Ce qui émerge sous le toucher
Dans l’élan de compassion
Si tu apprends

Si tu apprends
Quelque chose d’autre 
Se tient debout
Qui sourit à la vie


Tu lis
Tes yeux tentent de suivre
Ta pensée s’emmêle
Tu relis
Pour tenter de comprendre
Au bout de la pelotte
Aucun hameçon
Aucun goujon

Tu lis
Ce que tu lis 
Te laisse pantois

Le verbe n’écoute que lui-même


© Xavier Lainé, juin 2017 - Où que tu tombes, extrait, tous droits de reproduction réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire