lundi 29 mai 2017

-Dit du 7 mai 2017-







Que dire d’un jour comme miroir
Sans tain
Jour de conscience chahutée
Jour sans pitié

Tu sais ne pas vouloir choisir
Jusqu’au dernier instant
Tu ne sais
Tu danses d’un pied sur l’autre

Tu rêves encore d’autres lendemains
Sans la naïveté de croire
En d’hypothétiques victoires
Juste un peu de baume
Sur les plaies ouvertes

Tu rêves de voir payer
Celles et ceux qui
Depuis si longtemps 
Se dérobent à tout devoir

Tu rêves de voir sourire
La misère aux mains tendues
D’une esquisse d’espoir
Déposé en la sébile tremblante

Comment croire encore
Quand toujours t’es volé
Le message et son empreinte

Vivre 

Ils n’en savent rien


© Xavier Lainé, mai 2017 - Où que tu tombes, extrait, tous droits de reproduction réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire