mercredi 5 avril 2017

IX - Tu laisses libre cours





IX

Tu laisses libre cours à ton regard
C’est lui qui anime ta plume
Tandis que les minutes défilent

Au café de la gare
Il en est désormais tant
Qui peuplent ta solitude
Qu’impossible de les décrire tous

Tu laisses libre cours à ton regard
Des physionomies te traversent
Grosses ou maigres
Préoccupées ou souriantes
Jolies ou parfois moins
Tu laisses libre cours à ton regard
Il anime ta plume retenue en soubresauts anarchiques

Les mois passent
Tu avais volé si peu de temps
Les mois passent
Aucun café au rendez-vous des courants d’air

Voici :
Il en est qui se lèvent
Tu rêves de ton Abyssinie
Tu ouvres ici la page des songes
Au loin une guerre se trame

Ils entrent et sortent du champ de ton regard
Ta plume emplit les déserts d’une trace indélébile 




© Xavier Lainé 2017 - Pronoms indéfinis, recueil inédit II - Tu

Octobre 2002 – Décembre 2005
Manosque - Aix - Paris - Liège - Forcalquier - Tourtour - Chaumont-Gistoux – Volstroff – L’échalp – Abriès – Saint Saturnin les Avignon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire