jeudi 2 février 2017

I/IV - C'était un samedi soir






I/IV

C’était un samedi soir,
Un samedi soir de guerre lasse
Et de province alanguie.
C’était un samedi soir.
L’homme: était-ce toi ?
L’homme donc : arpentait, songeur,
Un trottoir désert d’une province lasse.

C’était un  samedi soir,
Un samedi soir où la ville attend,
Avec impatience, le retour du lundi
Et le bruissement vertigineux
D’une activité de pacotille.

L'homme, toujours lui, passait.
Au chiche kebab du coin il salue la foule.
L’homme: était-ce toi ? Passait.

Un peu plus loin
Une Lolita de province
Petit sac noir brillant
Jean moulant à pattes d’eph’
Mini-pull ajusté sur poitrine généreuse
Faisait le pied de grue
Dans l’attente d’une pizza.
Maman à côté d’elle : mesurait-elle?
Mesurait-elle le désespoir?
Enfermée et fumante : l’attente.

L’homme regardait Lolita.
Lolita fuyait le regard et croisait les jambes
Ultimes défenses au monde perdu.



C’était un samedi soir sur un trottoir de province.


© Xavier Lainé 2017 - Pronoms indéfinis, recueil inédit I- Préambule : l’Homme

Octobre 2002 – Décembre 2005
Manosque - Aix - Paris - Liège - Forcalquier - Tourtour - Chaumont-Gistoux – Volstroff – L’échalp – Abriès – Saint Saturnin les Avignon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire