dimanche 29 janvier 2017

I/I - L'homme aux semelles de vent arpentait le désert des songes





I/I

L’homme aux semelles de vent arpentait le désert des songes.
Nulle brume pour voiler sa silhouette frêle.
Nul souffle pour effacer la trace de sa déambulation.

L’homme aux semelles de vent avait quitté le monde vivant.
Il errait au gré des sables mouvants.
Il voguait à la surface des dunes.

L’homme aux semelles de vent arpentait le désert des songes,
Nulle ombre où calmer son ardeur,
Nul frémissement de l’air sur son front enfiévré.

***

Dix minutes entre deux désespoirs zélés,
C’est déjà plus que toutes les étendues désertiques.
On atteint le pôle mais la glace a rompu les rangs.
On ne trouve plus alors qu’un désert d’eau froide.
Les cormorans depuis longtemps ont quitté cette terre,
Devrons-nous les suivre?

Dix minutes entre deux désespoirs zélés,
C’est déjà plus que toutes les étendues désertiques.
Dix minutes volées au désert des songes,
Sans un souffle, sans une brume,
Sans une ombre, sans un frémissement.

***

L’homme aux semelles de vent volait l’éclair aux orages,
De lourds nuages pesaient sur son front préoccupé;
Ses yeux dans la nuit peuplaient les rêves archaïques,
Des cormorans cherchaient en vain une terre vierge
De tout soupir.




© Xavier Lainé 2017 - Pronoms indéfinis, recueil inédit I- Préambule : l’Homme

Octobre 2002 – Décembre 2005
Manosque - Aix - Paris - Liège - Forcalquier - Tourtour - Chaumont-Gistoux – Volstroff – L’échalp – Abriès – Saint Saturnin les Avignon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire