dimanche 6 novembre 2016

Etat chronique de poésie 2956





2956

Or voilà qu'approche
Le temps de tirer révérence
Non pour en finir
Mais pour passer
Pour migrer vers d'autres destinées
.
Me voilà au bout de cet état
Qui me conduisait
En cette poésie
Finalement malade
D'être encore assujettie
Aux courants de ce monde
.
On le dit fini
C'est certainement vrai
Et je t'ai entendu
Toi dont je partage le verbe
Annoncer qu'il nous faudrait
Apprendre à parler autrement
.
Mettre un terme à
Ne sera pas mettre un terme
Tirer un trait
Ni brandir un point final

*

Plus que quelque jours
.
J'étais parti de si peu
Lorsque ma plume un jour
Ecrivit en haut d'une page
Cet état particulier
.
Poésie hante toujours
Zone et rode à chaque instant
Je ne sais m'en défaire
Ecrire est mon viatique
.
Plus que quelques jours
.
Je n'en serai pas guéri
Car il n'est aucun remède
A ce sens en éveil
Qui me rend le monde
Et ce qu'il est
Insupportable
.


25 septembre 2016

© Xavier Lainé, octobre 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire