jeudi 27 octobre 2016

Etat chronique de poésie 2948





2948

Matin un peu perdu
M'en vais en ces brumes
Affronter grand chaud
.
Petites nuées
Au ciel de mes pensées
Avance amer
Sur l'océan des désirs
.
Toujours en berne
Les désirs
Toujours renoncés
Toujours
.
Mais qui suis-je
A rêver d'un autre monde
A imaginer d'autres relations
Qui suis-je
.
Du haut de ce lieu
Où les pages dorment
D'un demi-sommeil
Vont les mots
.
Puis prennent leur envol
Dans l'étrange clarté
D'un matin sans
Sans conviction
.
Elles furent assassinées
Sacrifiées sur l'autel
Des abondantes fortunes
Qui te laissent sans voix

*

Puis-je encore avancer
En ces pénombres lascives
Où s'ébauchent les peurs
.
Puis-je encore suggérer
Les salutaires colères
Les ferventes révoltes
.
Puis-je encore ouvrir
Portes et fenêtres
Au vent des sacrifiés
.


29 août 2016

© Xavier Lainé, octobre 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire