samedi 15 octobre 2016

Etat chronique de poésie 2938





2938

C'est ainsi
.
Tu ouvres ta boite aux lettres
Une enveloppe kraft se loge dans tes mains
.
Tu l'ouvres
Un peu fébrile
.
La revue s'ouvre
.
D'entre les pages montent
Parmi d'autres
Tes propres mots
C'est ainsi
C'est simple
.
C'est ainsi
Depuis si longtemps
Que tu ne sais plus très bien
.
Alors tu écris
Pour le prochain numéro
Sans savoir si
Tant l'écriture des autres
T'éblouit

*

Il faisait si chaud
Qu'il fallait fenêtres ouvertes
Pour que les livres respirent
.
Tu arpentais les lieux
De la cave au grenier
Saisissant ici et là
Ouvrages à combler
Tes méconnaissances
.
A la cave surtout
Tu découvrais des richesses
Mises là au rebut
Depuis que se poursuit
Ta route
...
Voudrais tout acheter
Pour être sûr de tout lire
.


15 août 2016

© Xavier Lainé, août 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire