lundi 10 octobre 2016

Etat chronique de poésie 2935





2935

Loin
Si loin
.
Musique aux oreilles
Rythme
Rythme aux os
.
Tu vas en multiples chants
Ecouter ce que tu ne sais jouer
.
Trop tard
Tu t'y mets
Mais
Trop tard
.
Dès lors écoute
Ce que jamais tes doigts
Sur l'instrument des rêves
Ne sauront élever

*

En aube tendre
Tes pieds dansent
Vibrent à d'autres mélopées
.
Où vont vociférant
Les fous du stade
Admirateurs de leurs dieux
Tu demeures
En l'ombre de tes pensées
Mélodies circulant
D'une oreille à l'autre
.
Nuit trop courte
Tu élabores
Au secret de douce lumière
La mutation obscure
Où écrire encore quelque page
Avant de refermer la parenthèse
D'une vie chaotique
Errant d'écueil en récif
.
A chaque obstacle pourtant
Sus redresser la barre
Corriger tes envols
Pour mieux t'échouer plus loin
.


11 août 2016

© Xavier Lainé, août 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire