dimanche 9 octobre 2016

Etat chronique de poésie 2934





2934

On va faire comme
S’il n’y avait
Aucun livre dans cette maison
On va faire comme si
Derrière chaque livre déjà présent
Nous serons amenés à découvrir
Un désert de livres
Qui n’y sont pas encore
Derrière chaque page lue
Il faudra admettre
Le puits sans fond de nos ignorances
La soif insatiable de tenter
D’en combler
Ne serait-ce qu’un millième de milliardième
A chaque ouvrage refermé
Pousser un grand soupir
Devant la montagne à gravir
Pour se dire qu’on en sait seulement
Un peu plus
Sur ce que l’homme fut
Sur ce qu’il pourrait être
Un jour
S’il s’en prête l’avenir
.
Du fond de ce marécage
Où les livres me submergent
Je me tournerai encore vers ma libraire
Pour lui asséner quelque commande
Goutte d’eau dans l’océan de mes méconnaissances

Juste une brise de fraîcheur
Sur la journée commencée tôt

*

J'irai jusqu'au vertige
Sur le chemin de crête
Où funambules
Errent maigres pensées
Aux sources fraîches
Laisserai voguer
Le fil des mots
Ephémères messagers
.


10 août 2016

© Xavier Lainé, août 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire