vendredi 7 octobre 2016

Etat chronique de poésie 2932





2932

Non que tu t'imagines au-dessus
Non que tu ne soit pas concerné
Non
.
Tu vas plutôt consterné
Circonspect et distant
Pour ne pas sombrer
Où les ombres veulent t'attirer

*

Ainsi arrivez vous
Ombres
A ce constat amer
Que pour survivre
Mieux vaut ne pas s'appesantir
Sur les travers
Sur les hontes longuement bues
Sur les reniements et les compromis
Lentement distillés
Comme cache-sexes
De toutes les impuissances

*

Dès lors m'en vais
Traîner mes galoches poétiques
En des rives où vous n'avez pas accès
.
M'en vais
De peur qu'un coup de sang
Pourrait virer au rouge vif
Des colères trop longtemps retenues
.
M'en vais
Préférant ignorer
En quelles ignominies
Vous convolez
Gens de peu mais si avides
Qu'aucun crime ne vous retient
.
M'en vais
Non pour fuir
Mais pour me préserver
De ce fiel distillé
A longueurs d'écrans plats
Comme les cerveaux
Qui y demeurent accrochés
M'en vais
.


8 août 2016

© Xavier Lainé, août 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire