samedi 1 octobre 2016

Etat chronique de poésie 2926





2926

« L'été sera de plomb »
C'est écrit et c'est dit
Mots en rafales
Pour répondre aux balles
L'été est de plomb
.
Tandis qu'en cerveaux
Il en manque
Il en manque
Ou alors en est trop
Qui alourdit les pensées
.
« L'été sera de plomb »
Croyais pas si bien dire

*

Alors mon chant
Chargé de vos cris
.
Alors mon cri
Chargé de vos chants
.
Et le silence qui suit
Lorsque noyés
Disparaissez

*

Les yeux grands ouverts
Au milieu de cette nuit
Le lent défilé des corps nus
Décharnés et sanglants
Des corps noyés
Suit la pente de voie lactée
.
Une lune blafarde
Etincelle sur les peaux diaphanes
Une fracture vient
En l'empire du sommeil
Mon chant se charge
De vos cris infinis
De vos rêves assassinés
.
Dans le silence de maison endormie
Mon pas furtif empreinte
Les escaliers d'une honte
Trop longtemps bue
En vos verres sanglants
.


29-30 juillet 2016

© Xavier Lainé, août 2016, tous droits réservés

1 commentaire: