mardi 2 août 2016

Etat chronique de poésie 2889





2889

Un million qui protestent
Quelques dizaines qui cassent
Que croyez-vous qu'ils retiennent
.
Un million qui protestent
Cinq cent en l'assemblée muselée
Que croyez-vous qu'ils disent
.
Un million qui protestent
Une vingtaine ligotés qui gouvernent
Que croyez-vous qu'ils en pensent
.
Un million qui protestent
Un président et son premier ministre
Qui solitaires décident
Martèlent que démocratie
Ne se tisse pas dans la rue
.
Que croyez-vous qu'ils retiennent
Que croyez-vous qu'ils disent
Que croyez-vous qu'ils en pensent
.
Rien
Sinon
Que les solitaires du sommet
Ont raison contre la base
Oubliant qu'il n'est aucune demeure
Qui tienne par sa toiture

*

Ainsi vont les temps lourds
Nuées noires zébrées
D'électriques rumeurs
.
Tout à coup
Et contre toute attente
Surgit l'improbable
Le mouvement attendu
Longtemps souhaité
Appelé
Supplié
.
Aux nuées orageuses
Répondent les cris
Les coups pleuvent
Ils résistent
.


15 juin 2016

© Xavier Lainé, juin 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire