mardi 5 juillet 2016

Etat chronique de poésie 2872





2872

Humain
Sans doute ai-je oublié
Ou jamais su
Jamais su
.
Ne saurai jamais
D'ailleurs

*

Que dire à l'heure
Où de partout monte
Terrible clameur
D'être ici enfermé
En infimes tracas
.
Demain viendra le temps
Des reculs indubitables
Et nous serons dans cette nasse
Pris entre matraque
Et enclume de nos renoncements

*

Humain
Trop ou pas assez
Plus souvent
Pas assez
.
Car toujours vie en pure perte
Ne se réfléchit pas assez

*

Ils cognent si dur
Sur les têtes sensibles
Sur les échines fatiguées
N'est audible
Que lamentation
.
Longue plainte
Arpente en cortège
Les avenues du désespoir

*

Voudrais savoir
Ce qui derrière un mot
Se cache
.
Mais toujours
Je poursuis
Les éternelles chimères
.


27 mai 2016

© Xavier Lainé, juin 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire