lundi 27 juin 2016

Etat chronique de poésie 2864





2864

Tu écris le scénario
D'un mauvais film
Qui serait en son ennui
Le calque parfait
De ton existence sans reliefs

*

Hagard un peu
D'avoir trop oeuvré
.
Mais ravi
D'avoir vécu
Belle jeunesse
Sur les boulevards de la colère

*

Irai donc
D'un rêve tranquille
Parcourir le sentier des étoiles
.
Te regarderai
Toi qui doute
A la lumière
De voie lactée
.
Sur ton front moite
Déposerai main fraîche
Mes mots se feront baume

*

M'en vais par mes routes de nuit
Croiser hors temps
Mes utopies rêvées
.
En quel monde saurais-je vivre
Qui me laisserait tout loisir
D'aller et venir
.
Ma curiosité insatiable
Pour tout bagage
M'en irais alors
Courir le monde
Sans retenue

*

Revenu derrière ma table
Les mots hésitant
Sous le fardeau des paupières
Rejoins le territoire des songes
.


17 mai 2016

© Xavier Lainé, mai 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire