dimanche 26 juin 2016

Etat chronique de poésie 2863





2863

En peine
De n'avoir pas été
De ne pas avoir su
D'être ainsi
Derrière persiennes
A regarder le ciel
A écouter le silence
A ne rien dire
A tout écrire

*

(C'est pourtant simple)
Mais c'est toujours
Une parenthèse
Un pas de côté
Un murmure
En aparté
.
(Une nuit)
Tu es venu
Bousculer de tes rêves
L'univers bien huilé

*

En quels sentiments étranges
Vont ceux qui obéissent
Aux ordres
.

Nul ne sait
Nul ne sait

*

Ils frappent pourtant
Tuent l'espérance
A grands coups de matraques
.
(Tandis que)
Les commanditaires
Du crime
Vont impunis
Causer dans leurs palais
De leurs actes perdus
.
Tu sais la parole vaine
A se faire entendre sous les ors
Alors tu prends place
Au concert des casseroles
Sous le nez des corrompus
.


16 mai 2016

© Xavier Lainé, mai 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire