dimanche 19 juin 2016

Etat chronique de poésie 2857





2857

Je me suis perdu
Egaré en ce monde
Les yeux rougis de fatigue
Ai rêvé
.
D'improbables douceurs
De longs baisers
D'infinies tendresses
A l'ombre des rêves
Ne furent qu'un leurre

*

Je me suis perdu
Egaré en ce monde
Les yeux rougis de fatigue
Ai rêvé
.
D'autres horizons
D'un plaisir partagé
A égrener les mots
Entre les doigts du désir
Eponger les larmes

*

Je me suis perdu
Egaré en ce monde
Les yeux rougis de fatigue
Ai rêvé
.
L'âge tourne
Ensorcellement du temps
Me voici sur le seuil
Où non retour s'impose
Alors rêve encore

*

J'ai décliné vos invitations
A suivre d'autres chemins
Que le mien fort étroit
.
Vous me tendiez la main
Vouliez me faire prendre
La droite ligne
.
Incapable de vous suivre
J'ai suivi la ligne sinueuse
De mes malchances
De mes tourments
.

9 mai 2016

© Xavier Lainé, mai 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire