vendredi 3 juin 2016

Etat chronique de poésie 2844





2844

J'ai attendu que jour s'en vienne
Ai pris la fuite
.
Y aurait-il encore
Quelque chose à défendre
Lorsque persuadés
Vous avancez vers le murs
Que j'irai mon chemin de traverse
Sans un regard
.
J'ai attendu que le jour s'en vienne
Ai pris la fuite
.
Vos mots se pressent
Sous mes prunelles matinales
Ils vont leur vie
Disent vos doutes
Même dans l'affirmation
.
J'ai attendu que le jour s'en vienne
Ai pris la fuite
.
Sans doute est-ce un tort
De ne pas affronter les monstres
Vient un âge qui n'est pas de raison
Où couard tu deviens à défaut
D'avoir remporté jeune quelque victoire

*

J'ai lu entre les lignes
Vu peu à peu s'insinuer le doute
Le mauvais doute
Celui qui te fais reculer
.
J'ai lu entre les lignes
Vu avancer la muette désespérance
Sans avoir force
Capable de monter les digues
.
Dès lors iront les vaniteux
Proclamant leur victoire
.
Faux en vérité leur triomphe
Ils ne gagnent toujours
Que par défaut
C'est là ta faiblesse
.


26 avril 2016

© Xavier Lainé, mai 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire