lundi 30 mai 2016

Etat chronique de poésie 2840





2840

Au matin frais m'en allais
Chercher pain encore chaud
Sortant du four
Cuit avec amour
Peut-être
.
Sur mon chemin ai rencontré
Un homme perdu
Parlant tout seul
Pied nus
Chemise déchirée
Qui ne voyait plus rien
Sinon son infinie misère
.
Ainsi vont les pas
En temps obscurs
Qu'ils croisent
Chaque jour un peu plus
Les symptômes
D'un univers malade

*

Bien sûr mes yeux
Posés sur la beauté des feuillages
.
Bien sûr mes oreilles
Ouvertes au Requiem allemand
.
Bien sûr mon esprit
A l'écoute de l'infinie nostalgie
.
Bien sûr mes rêves
A l'affut d'un autre monde
.
Mais tout
Toujours
Remis au lendemain

*

Car pas le temps
Lorsque pas se trouvent
Dirigés vers d'autres horizons
Où se perdent actes et pensées
Au vide abyssal
.
Car c'est ici qu'ils nous projettent
Au bord du vide
.


22 avril 2016

© Xavier Lainé, mai 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire