mercredi 18 mai 2016

Etat chronique de poésie 2830




2830

« Que vaut une Cité dans laquelle les âmes ne s'inventent pas ? »
Cynthia Fleury, Les irremplaçables
.

Car nous avons perdu la parole
Ne savons plus en être
De parole
Ne savons que répéter à l'infini
Mots pré-mâchés en bouches de contrôle
.
Si souffle nous perdons
C'est que nous enfonçons dans l'agir
Ne sachant plus très bien
En quelle idée propre
Construire un nouveau monde
.
Ce que vous nommez
Madame
Manipulation
Est ici votre propos
Qui voit partout fils
Nous tenir en haleine soumise
.
Ne sont manipulés que celles et ceux
Qui en acceptent le joug
Qui se rangent aux échéances
Que plus puissants imposent
.
Ne sont manipulables
Que celles et ceux
Ayant perdu la dignité des savoirs
Ignorants superbes
Perroquets d'un monde
Qui pense pour eux
.
Ne sachant nous inventer une âme
Nous voici jouets des beaux parleurs
Des bonimenteurs patentés
Des candidats aux suffrages
Souffle court d'avoir trop couru
Après miroirs aux alouettes
.
Livrés corps et biens
A la toute puissance
D'un verbe dépossédé
Vous pleurez et pleurerez
.


11 avril 2016

© Xavier Lainé, avril 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire