lundi 2 mai 2016

Etat chronique de poésie 2816





2816

J'ai laissé tomber
Les faux-semblants
Les amitiés d'apparence
Les faux-plafonds
Les similis cuirs
Où se cognent
Sans cesse
Les espérances perdues
.
J'ai abandonné
Le terrain miné
Truffé de mines
Où sombrent les pensées
Lorsque tu ne les astiques pas

*

Une pensée
Il te faut la cultiver
A défaut elle végète
Puis meurt

*

D'autres s'en emparent
En font un épouvantail
A faire fuir les colombes
.
D'autres en font
Piteux usages
Lorsqu'en Bible et Coran
Il vont psalmodiant
Une parole sans divinité

*

Dès lors tu t'absentes
Tu fuis sans savoir
Où poser tes pas
Tu suis le sillage
Laissé par la foule
Sur la terre sanglante
.
Que sais-tu de l'avenir
Puisqu'il a le fumet
Chaque jour un peu plus
Des bombes et roquettes
Des courageux suicidés
Qui se font assassins
Faute de savoir se penser
Dans un monde détruit
.


28 mars 2016

© Xavier Lainé, avril 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire