vendredi 25 mars 2016

Etat chronique de poésie 2783






2783

Rayons timides aux persiennes croisées
M'en vais accueillir l'azur
L'invite à s'asseoir à ma table
.
Buvons un coup
Buvons deux coups
Buvons en mille
L'ami
.
Que s'ouvrent nos ailes illusoires
Libérant les mots de leur carapace
.
Buvons un coup
Buvons deux coups
Buvons en mille
L'ami
.
Hors de la chrysalide hivernale
Vont les vers en leur absence de rime
.
Buvons un coup
Buvons deux coups
Buvons en mille
L'ami
.
Creusant le sillon salutaire
Semons quand il est temps
.
Buvons un coup
Buvons deux coups
Buvons en mille
L'ami
.
Le printemps germe sous blanc manteau
Où mots fulminent leur lave précoce
.
Buvons un coup
Buvons deux coups
Buvons en mille
L'ami
*
Le soir s'insinue entre les paupières
Vient le temps crépusculaire
Où laisser tomber mots
Dans les bras ouverts des rêves
.


20 février 2016

© Xavier Lainé, février 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire