samedi 19 mars 2016

Etat chronique de poésie 2777





2777

Que donnerais-tu
Pour un mot d'amour
Pour un baiser
Pour une nuit d'infinie tendresse
.
Que donnerais-tu
Pour que chaque jour soit ainsi
A la mesure de tes espérances
Se déroulant en infinie ivresse
D'aimer

*

Aimer
A l'envers d'amer
Se conjugue au présent
.
Il ne lui suffit pas d'un jour
Il lui faut rimer avec toujours

*

Qu'en cet instant
En cette heure
Tu attendes sur le quai
L'arrivée incertaine
De la personne aimée
.
Que tu fasses les cent pas
Marchant de long en large
Le train étant remis
Aux calendes de tes désirs
.
Te voilà meurtri
Pauvre innocent
Qui ne sait
Qu'aimer ne va pas
A l'unisson de tes fantasmes

*

Ici et là germent pourtant
Petits bourgeons
En cet hiver sans conséquence
.
Frêles corolles
Déjà se préparent
A l'ombre de tes crépuscules
Le soir venu
Sur la page vierge
Tu les déshabille avec douceur
.


14 février 2016

© Xavier Lainé, février 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire