jeudi 17 mars 2016

Etat chronique de poésie 2775





2775

Ecrire
C'est parfois ne rien dire
Laisser le temps filer
Suivre le courant
Pour mieux hameçonner les mots
A l'arrière du rafiot rouillé
.
Ecrire
C'est parfois passer le journaliste
Se rendre compte n'avoir rien
Rien d'autre que page blanche
Au crépuscule
.
Ecrire
C'est se sentir mal
De n'avoir rien tracé
Sur le sentier insensé
Où t'attend le vocabulaire
.
D'un accent marqué
Tu descends au tréfonds
Borde ton âme de souffrance
Si les heures s'écoulent
Sans leur sillage
.
Tu as besoin de cette empreinte
Petite cicatrice sur ta peau
Qui prouve que tu as vécu
Juste avant d'éteindre les lumières

*

Que faire de ta vie
Si elle s'écoule sans vague
Suivant la pente
Sans chercher
A en remonter le cours
.
Que faire de tes années

Si s'épuisent
A l'identique
Tuant les habitudes
A grands coups de déprime
.
Que faire de ces mois
S'ils te laissent inchangé
A l'instant de suivre tes rêves
.


12 février 2016

© Xavier Lainé, février 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire