lundi 14 mars 2016

Etat chronique de poésie 2773





2773

Tu déploies dès l'aube
Ton vide en l'âme
.
Une nuit ne suffit plus
A éponger l'épuisement
De tes rêves sans lendemain
.
De si loin remonte
La blessure et la faille
.
Que jour après jour
Tu apprends à vivre avec
Sans aucune satisfaction

*

Tu rêvais d'autre destin
Ne sut jamais
En suivre la moindre trace
.
Ici et là ton chemin
Laissa entendre des possibles
Ce fut pour mieux aller
En tes éternels tourments

*

A demeurer intègre
C'est l'isolement qui vient
.
On ne vit pas en ce monde
Debout contre vents et marées
.
On plie
On se soumet
On se compromet
.
On ne vit pas en ce monde
Debout contre vents et marées
.
On demeure dans l'ombre
A vouloir penser libre
.
On plie
On se soumet
On se compromet
Jamais nul n'exulte
A louvoyer d'erreur admise
En recherches vaines
.


10 février 2016

© Xavier Lainé, février 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire