mercredi 24 février 2016

Etat chronique de poésie 2760





2760

Si belle face de lune
A l'Est du jour
Avec petite nuée
Barrant son front soucieux
.
Plus loin
En grande clarté de couchant
Vont les cimes de l'hiver
Qui soufflent aux cœurs chauds
Leurs petites brises enneigées

*

De quelle poésie je parle
Je ne sais
Je ne sais
.
D'ailleurs n'en parle pas
Me contente de chercher
Doux chemin pour l'écrire

*

Si souvent reste de bois sec
Devant l'âtre où mots brûlent
Mes doigts froids et gourds
.
Alors je guette l'instant volé
La tendresse évanouie
Le moment de désir fugace
.
Quand au crépuscule il vient
Je demeure de silence
A l'instant de la rencontre

*

Viendras-tu calmer ma fièvre
Douce fée penchée
Sur l'autre rive d'un monde
Où se noient poètes et poésie
.
Franchiras-tu le cap
Voiles dehors dans le vent
Poussée d'amour
De vibrante extase
.
En la voie lactée j'attendrai
Qu'en fous soupirs vienne
L'heureux instant tissé d'oubli
En baiser léger posé sur tes lèvres
.


24 janvier 2016

© Xavier Lainé, février 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire