jeudi 18 février 2016

Etat chronique de poésie 2756





2756

Bien sur Leila
Bien sûr qu'ils ont
Fermé tes yeux
Puisqu'ils ne veulent pas voir
.
Bien sûr Leila
La beauté les brûle
Ils sont enfant de la haine
Ils vont traînant leur poison
.
Bien sûr Leila
Que nous pleurons
Comme nous pleurerons sans cesse
Puisque nous ne voulons pas
.
Bien sûr Leila
Voir en quels berceaux
Les barbares viennent
Au monde pour nous détruire
.
Bien sûr Leila
On viendra cracher sur l'Islam
Comme on devrait cracher sur toutes
Puisque toutes religions
.
Bien sûr Leila
Ont du sang sur les mains
A trop coucher au lit
Des pouvoirs temporels
.
Bien sûr Leila
Fauchée en pleine jeunesse
Ils t'ont fermé les yeux
Nous ont brisé le cœur
.
Bien sûr Leila
Que rien ne saurait les arrêter
Sinon ici et maintenant
Jeter les bases d'autre chose
.
Bien sûr Leila
Toujours trop tard
Puisque tes clichés et nos mots
Demeurent inaudibles
En ce monde qui tire profit de ton sang
.


19 janvier 2016

© Xavier Lainé, janvier 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire