mercredi 3 février 2016

Etat chronique de poésie 2741





2741

Il fut donc un temps de table sommaire
Si elle pouvait parler
Elle dirait les âpres débats
Les coups de poing rageurs
.
Elle dirait encore
Les silences pesant
A la veille des révoltes
Bien avant que tu n'y poses
Tes dossiers de colère et de combat
.
C'est d'un temps pas si lointain
Dont elle voudrait nous dire
Qu'il fut parfois de douce victoire
Quelques sous arrachés
Les congés payés
La liberté de se mettre ensemble
Pour ne pas rester seul
.
Ce fut un temps de lutte
Un temps de fraternité
Un moment de liberté
Qu'apeuré le bourgeois
Se hâte de détourner
.
Ce fut ta table de travail
Où les mots s'amoncèlent
Autant que les dossiers
Lorsque le syndicat fut expulsé
Que seul tu résistais encore
A la marée des revanches
Tu es parti avec
Et depuis elle te suis
.
Elle va rester là
Par pur sentiment
Pour ne rien admettre
Des défaites provisoires
Elle accueillera encore
Sur son dos buriné
Mots et espérances
Frêles dessins sans but
Fragiles instants
Où créer te relie encore
Au monde en construction
.


2 janvier 2016

© Xavier Lainé, janvier 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire