dimanche 31 janvier 2016

Etat chronique de poésie 2738





2738

Dans le petit jour
Qui tarde
Tu secoues la tête
Ebroues tes pensées
.
Peut-on tomber
Plus bas
Que ces fausses réponses
Ces hypocrisies constantes
Assénées d'un menton hautain
Sur les chaines
Médiatiques débridées
.
Regarde
On te façonne l'esprit
Comme on fait sa lessive
Ils te veulent couché
Au lisier de leurs calculs
Iras-tu où ils dirigent tes pas
.
Regarde
Ils n'ont soif que de pouvoir
Attendent ta bénédiction
Mais avant font le ménage
Te dressant contre l'autre
Ce voisin qui parle haut
Ce potentiel étranger
A tes replis frileux
.
Regarde
Mais regarde donc
L'horizon sans limites
Oublie leur doigt
Qui te montre barbelés
Et miradors
Où la terre t'offre
Sentiers de liberté
.
Regarde
Et vois
Puisqu'il est encore temps
De vivre debout

*

Au bout tout au bout
Tu veilles
.


30 décembre 2015

© Xavier Lainé, janvier 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire