lundi 25 janvier 2016

Etat chronique de poésie 2732





2732

J'aurais tant voulu
Rallumer les lumières
Mais ils soufflent
Les diables
Et leur haleine fétide
Vient gâcher le goût
De mes treize desserts
.
J'aurais tant voulu
Au pieds de vos sapins
Déposer autre chose
Que cette folie commerciale
Cachant mal
La désertion des âmes
Et des esprits
.
J'aurais tant voulu
Sur la table lumineuse
De nos chaudes humanités
Déposer un breuvage
Aux vertus d'ouverture
Un geste solidaire
En la courtoisie
D'un autre avenir
.
J'aurais tant voulu
.
M'en vais tenter encore
D'allumer les fragiles luminaires
En la page où les mots demeurent
Inflexibles sentinelles
De nos impassibles rêves
.
M'en vais tenter encore
De laisser quelques douceurs
Sur la nappe colorée
De nos enfances tendres
Pour le juste sourire
D'un enfant sauvé du naufrage
.
M'en vais vous ouvrir ma porte
Tandis qu'ici et là on nous invite
A nous cloîtrer en nos solitudes borgnes

*

Briser les murs et rallumer les étoiles
.


24 décembre 2015

© Xavier Lainé, janvier 2016, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire