mercredi 20 janvier 2016

Etat chronique de poésie 2727





2727

J'voudrais tant que vous ne soyez pas morts
Pour rien ou pour l'outrage
.
J'voudrais tant me souvenir de toi Lola
Et de vous autres sortis un soir
.
J'voudrais pas que votre mémoire soit
Souillée de ces gestes de peur
.
J'voudrais trouver les mots pour vous
Réconforter les morts au soir de défaite
.
J'voudrais simplement poursuivre la route
Où musique et mots s'emmêlent d'amour
.
J'voudrais aller cueillir les fleurs de givres
A la mémoire de nos utopies à reconstruire
.
J'voudrais pas que le déshonneur face son lit
Dans les linceuls de vos mémoires
.
J'voudrais qu'on apprenne à lutter partout
Que votre sang soit notre drapeau
.
J'voudrais pas voir le triomphe de vos assassins
Sous les traits avenants de blondes insultes
.
J'voudrais
J'voudrais
.
J'voudrais qu'on s'aime à tort et à travers
Pour conjurer le sort funeste
Et qu'on chante toute la nuit
Qu'on boive et puis qu'on rie
Pour ne rien céder à la tristesse

*

Pourtant je vis
Encore toujours déjà
.
Mais avec sévère envie
De crier
De hurler
De taper du poing
Contre un ennemi invisible
.


7 décembre 2015

© Xavier Lainé, décembre 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire