jeudi 7 janvier 2016

Etat chronique de poésie 2677





2677

Ecoutez donc les cris d'orfraie
Les insignes appels de dernière heure
Hypocrites paroles
Délivrées une fois fiel répandu
.
Mais que faites-vous donc
Piteux plumitifs
Qui semez le trouble
Aux esprits hagards
Puis allez de phrase en phrase
Vous étonnant de l'ivraie récoltée
.
Plume est arme
Arme d'humanité
Agitée avec prudence
Plongée en l'encrier
Où vont fines connaissances
Doux parfums de curiosité
.
Plume est arme
De terreur
Lorsqu'achetée elle traine
Aux couloirs de piteuses finances
Répandant l'ignorance
Au travers de vains propos
.
Vous vous exerciez
A dresser les uns contre les autres
Humains un peu trop endormis
Les voilà qui vont dans votre sens
Et vous crachez au brouet
Que vos propres mots ont cuisiné
.
Le poème en berne
Vont par les jours gris
Les âmes honteuses
De ce triste et vain spectacle
La soif de décence est immense
Sans doute l'avez-vous aperçu
Juste un peu tard

*

Puis vient le jour gris
Inquiet tu regardes tomber
Les larmes d'un ciel chargé
Demeure en un silence vigilant


.
28 septembre 2015


© Xavier Lainé, décembre 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire