vendredi 1 janvier 2016

Etat chronique de poésie 2671





2671

Je n'ai qu'une réponse aux monstres froids
Je n'ai qu'une question à ces réponses
Pas un mot de travers à prononcer
Seul celui qui sourit en un regard d'enfant
.
Je n'ai qu'une réponse aux monstres froids
Je n'ai qu'une musique à répandre
Trois petits mots à chuchoter
En l'alcôve de nos douleurs
.
Je n'ai qu'une réponse aux monstres froids
Une apostrophe sans haine à planter
En leur coeur durci en leurs esprits cyniques
Une réponse une seule une arme infaillible
.
Je vous aime

*

Je ne suis qu'un mot

Un demi-soupir

Posé sur la partition

D'un temps aveuglé

.

Hier était drôle de jour

Où se trouvaient détournés

Les intenses mots d'amour

Dans la rigidité des visages

Mentons guerriers

Ils allaient rendre hommage

Aux dommages collatéraux

D'un système qui broie

.

Je ne suis qu'un mot

Un demi-soupir 

Posé sur la partition

D'un temps aveuglé

.

Aux trompettes mal embouchées

D'un siècle qui se situe

En suite sans faille du précédent

J'oppose la petite note discordante

Déposée chaque matin

A la frontière close

Où se déchirent nos exils

.

Je ne suis qu'un mot
Un petit mot de travers
.


22 septembre 2015

© Xavier Lainé, décembre 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire