samedi 26 décembre 2015

Etat chronique de poésie 2666





2666

Rentre ta colère
Rentre
.
Plus tu lis
Plus tu vitupères
.
Ce monde de sourds
De la tête aux orteils
Et qui va de ses deux pieds
Fomenter tous les crimes
.
Ravale ta colère
Ravale
.
Plus tu apprends
Moins tu comprends
.
Ces êtres de cœur pourtant
Qui votent avec leurs fesses
A défaut de se penser un peu
Juste un peu
.
Rentre chez toi
Tais-toi
.
Plus tu en sais
Moins te sens en phase
.
De ces mal élus
Bancals et pitres
Si prompt à répandre
Un infinies bêtises
La lie et le lisier
Où s'enlisent leurs guerres
.
Rentré chez toi
Ouvre encore
Les pages d'éternelles sagesses
Où l'Homme se grandit
Tandis qu'au dehors on souille

*

Tu peux te satisfaire
De presque tout
De presque rien
Tu rêves
.


17 septembre 2015

© Xavier Lainé, novembre 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire