mardi 15 décembre 2015

Etat chronique de poésie 2656





2656

Mais qui donc aurait peur
Peur de la beauté
Peur de la douceur
A moins
.
Une aurore délicate
Quelques fleurs posées sur la table
Petit feu en l'âtre
Café chaud entre deux mains
.
Mais qui donc aurait peur
Peur de la beauté
Peur de la douceur
A moins
.
Porte ouverte
Sur nuit qui s'étire
Laisse donc entrer
Ami cet autre redouté
.
Mais qui donc aurait peur
Peur de la beauté
Peur de la douceur
A moins
.
Asseyez-vous donc
Racontez vos errances
Racontez vos souffrances
Allumons la lumière
.
Mais qui donc aurait peur
Peur de la beauté
Peur de la douceur
A moins
.
A moins d'aimer plonger
En l'eau sale des idées rances
Demeurer en vos frayeurs
.
Un jour se lève
L'enfant recueilli sourit
Il est l'heure
De s'éveiller sans peur ni douleur
Sans peur ni douleur
.

7 septembre 2015


© Xavier Lainé, novembre 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire