mardi 3 novembre 2015

Etat chronique de poésie 2632





2632

Faut bien qu'ils montrent qu'ils existent
Alors ils font du bruit
Ils s'apostrophent et s'invectivent
Tandis que la nuit tarde
A sortir de sa torpeur

*

Faut bien qu'il montre qu'il existe
Alors fait en sorte qu'on le remarque
Dans un tonitruant catalogue
De stupides bêtises accumulées
Ne jouit que dans la réprimande
N'est heureux que puni

*

Pauvre monde qui ne fabrique
Que martyrs potentiels
Yeux de chiens battus
Pour tout viatique
.
Pauvre monde qui ne façonne
Que bons petits soldats
Qui ne savent qu'obéir
Aux ordres les plus obscènes

*

Bons petits soldats de l'armée consumériste
Fabriqués à la chaîne à l'unisson des écrans plats
Serait temps de sonner le réveil
Avant que résonne le crépuscule d'humanité
.
Cerveaux envisagés
Comme maigres disques durs
Entre les mains de savants fous
Qui ne raisonnent qu'en terme de formatage
.
La boite de Pandore
Des irresponsables informatisés
Bons petits robots
Entre les mains des démiurges
Ils viendront demain sans état d'âme
Trancher au vif
Qui leur résiste
Au nom de la bêtise sacralisée
Aux temples des divinités en déroute
.
Y aurait-il en ces lieux
Moindre signe de salutaire révolte
.


14 août 2015

© Xavier Lainé, octobre 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire