jeudi 15 octobre 2015

Etat chronique de poésie 2613






2613

Je ne sais que ça
Lire mais pas que Nathalie
.
C'est fou ce que je dépense
En ma librairie hallucinée
.
J'empile sagement mes achats
Compulsifs comme d'autres cigarettes
Comme d'autres alcools
Ou bagnoles ou timbres
Ou cassettes vidéos
.
Ha
Cassettes vidéos
Ils aiment
Ça lave le cerveau
A l'hémoglobine purifiée
Les légions de la terreur
Entrent par effraction
Jusque dans le lit du collectionneur
Qui finit par s'endormir d'un sommeil agité
Celui qui consomme ne doit pas
Ne doit surtout pas dormir
D'un sommeil réparateur
Il se doit de posséder son lot de cauchemars
.
Tandis que lire
Non seulement ne t'empêche point de dormir
Mais te procure des rêves
Selon ce que tu lis avant de t'endormir
Bien sûr
.
Si tu lis Nathalie Quintane
Par exemple
Il te faut en plus le dictionnaire
Et c'est encombrant un dictionnaire dans ton lit
Alors tu ne lis
Nathalie
Qu'au petit matin
En attendant que ton ordinateur
S'extirpe des bras de Morphée
.
Non le soir
Tu t'endors sur d'autres ouvrages
Pour ne pas gâcher la venue de tes rêves
.


26 juillet 2015

© Xavier Lainé, octobre 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire