vendredi 11 septembre 2015

Etat chronique de poésie 2590





2590

Qu'éclate donc ta colère
Ils arment les assassins
Puis vont crier au meurtre
En comptant leurs billets
Aux bourses de leurs aveugles possessions
.
Qu'éclate donc ta colère
Que les digues cèdent
Sous le flot des mots pavés
Des mots vitriol
Libérés de toutes retenues
.
Veules gouvernants
Sinistres copinages
Les voilà
Tristes élus
Menteurs sans état d'âme
.
Ils te promettent un jour
Ce que jamais ils ne tiendront demain
Mais vont main sur le cœur
T'affirmer ne pouvoir agir
Que pistolet des nantis sur la tempe
.
Que vont-il faire en ces lieux
Si n'ont pas la trempe
A défendre leurs idées
Qu'un vent mauvais
Pousse à la dérive contraire

*

Qu'éclate donc ta colère
Qu'elle se concentre en une page
Avant de retourner à ta terre
Cultiver mémoire
Eviter l'oubli
.
Car vont les pitres
En grand charivari de paroles creuses
N'ayant désormais rien à dire
Une fois tout accepté
.
Ils sont l'âme de nos défaites
Seuls leurs semblables ne voient rien
Détournant la parole du poème
Vers des horizons de pacotille


.
3 juillet 2015


© Xavier Lainé, août 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire