mercredi 2 septembre 2015

Etat chronique de poésie 2581





2581

Jacques Bertin Que faire
.


.

Que ferez-vous donc
Aux matins perdus
Lorsque tout brûlé
Vous faudra ouvrir
Les yeux
.
Que ferez-vous donc
Aux soirs solitaires
Une fois ruines répandues
De vos rêves oubliés
.
Que ferez-vous donc
De vos regrets et peines
Sur les frontières
Où traînent les ombres
.
Que ferez-vous donc
Aux matins perdus
Lorsque tout brûlé
Vous faudra ouvrir
Les yeux

*

Car au fond j'ai perdu
Le mode d'emploi et l'usage
A quelle porte frapper
Qui ne soit d'avance verrouillée
Pour ne point s'ouvrir
Aux quidams en manque de
.
Je me drogue
Je me rend dépendant
De ces mots quotidiens
Arrachés au néant
.
Plus loin des peuples crèvent
Mes yeux tournent
Autour de la planète virtuelle
N'y trouvent pas grand chose
Sinon regards centrés
Sur leur nombril
Sans conséquences
.


24 juin 2015

© Xavier Lainé, août 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire