lundi 31 août 2015

Etat chronique de poésie 2579





2579

Corrette - Chamber Music (Nouveau Quatuor)
.


.

On ne s'arrête pas où bruit se propage
On ne fait que passer vers d'autres cieux
.
Ce qui se nomme musique ici
Se démontre en décibels
.
Les biens-vus mais rien à dire
Les furieux du cachet
Occupent la place
.
Que solstice donc passe
Où se déchaînent sans vergogne
Les mêmes uniformes
En langue de Shakespeare
.
Rien contre
Rien pour non plus
.
D'autres soifs à abreuver
Voilà

*

Soif de vrai
Soif sensible
Seulement abreuvée
Aux sources apaisées
.
Nulle prise où brancher
Tes tonitruantes mélodies
Juste une voix et six cordes
Tendues sur l'âme de bois
.
Soif de vrai
Soif sensible
Seulement abreuvée
Aux sources apaisées
.
Ouvre donc les parois
Où sonne encore les coups
D'un cœur apitoyé
Penché sur triste sort
Et chante
.


22 juin 2015

© Xavier Lainé, août 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire