vendredi 28 août 2015

Etat chronique de poésie 2576





2576

Alfred Schnittke: Agony (1974/1981)
.


.

C'est long l'agonie d'un monde
Surtout lorsque tu y participes
Mais sans le savoir
.
C'est long l'agonie d'un monde
Surtout lorsque tu te contentes
De pleurer sur ton sort
Sans un geste
Pour te défendre
.
Tristes pantins qui gouvernent
Sombres trafiquants qui baignent
Au fleuve de juteuses finances
Honte à chaque heure
Etalée en une
Sombres corrompus
Discours trempés
Au lisier des idées toutes faites
C'est l'agonie d'un monde
Lorsque dépossédé
Tu ne fais pas un geste
Pour interrompre les souffrances
.
Que tu pleures et te lamentes
N'abrègera point l'agonie
Ils aiment te voir pleurer
Ils aiment te voir soumis
Les cyniques qui te trompent
.
Et tu ne trouves aucun bâillon
Aucune raison d'arrêter le naufrage
Programmé en de sinistres ateliers
Où corruption et mensonge
Se font mamelles odieuses
Nourrissant de leur lait rance
Les peuples aphones
.
C'est l'agonie d'un monde
Si tu ne lèves le petit doigt
Pour sauver celles et ceux
Qui se noient dans ton bain
.


19 juin 2015

© Xavier Lainé, juillet 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire