samedi 22 août 2015

Etat chronique de poésie 2570





2570

Il fallait que soit grecque la fenêtre bleue

Ouverte sur un espoir tangible et palpable

.

Il fallait que soit grecque la fenêtre bleue


*


Dès lors je ne me contente point de soutenir

Je suis avec et je marche de ce même pas

Un pas de révolté

.

Parce que insupportable se trouve ce monde

Aux abjectes visées de dominations dogmatiques

Laissant derrière lui champ de ruines et de misère

.

Insupportable le rouleau d'une économie

Tuant un à un tous les symboles

Brisant comme les derniers barbares

Toute preuve d'une humanité possible

Au nom du fric et de l'absence d'esprit


*


Je ne me contente pas de soutenir

Je marche avec

.

Je ne marche pas contre

Je marche du même pas

Celui qui demain au Parthénon

Fera entendre voix renouvelée

D'une démocratie à réinventer

.

N'en déplaise aux seigneurs de la banque

Leur dieu minuscule ne me fait pas rêver

Tandis que l'homme et la Grèce oui


*

Il fallait que soit grecque la fenêtre bleue

Ouverte sur un espoir tangible et palpable

.

Il fallait que soit grecque la fenêtre bleue


Je n'aurai jamais assez de mots

Pour qu'elle demeure ouverte


*

Par la porte ouverte du cœur
Vient encore un rébétikes
Voix éraillée d'avoir trop chanté
Aux crépuscules des temps anciens
Ils ne veulent plus que muettes complaintes
Au parvis d'une acropole détruite
.


13 juin 2015

© Xavier Lainé, juillet 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire