vendredi 21 août 2015

Etat chronique de poésie 2569





2569

T. Albinoni - Op 07, Concerti a cinque - Berlin Chamber Orchestra
.


.

Puisqu'en automne se décline
Un été un peu rapide
.
Pluie
.
Pluie sur tes pensées
Pluie sur tes amours
Pluie de mots
Pluie de larmes
.
Un homme est seul
Il attend le fouet
.
Un autre de même
Ne sait en quels trottoirs
Tirer ses ultimes guenilles
.
Un autre attend
Sous les coups
La colère d'un Etat
.
D'autres encore
Plus loin
Mais si proches
Se noient
.
Plus un regard d'enfant
Qui sache émouvoir
La sombre indifférence
Les piètres arrogances
.
Pluie
.
Pluie sur tes pensées
Pluie sur tes amours
Pluie de mots
Pluie de larmes
.
Puisqu'en automne se décline
Un été un peu rapide
Dans l'évanouissement de ton printemps
.


12 juin 2015

© Xavier Lainé, juillet 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire