jeudi 20 août 2015

Etat chronique de poésie 2568





2568

Jean Sibelius Symphony No 3 C major 1907 Salonen Swedish RSO
.


.

D'un coup d'un seul
Un monde s'effondre
Dans un grondement
.
Petite boule de feu bleue
Sortie du néant
Traverse l'espace
Suspend le temps
.
Coupé
.
En la demeure du silence
Les mots s'égarent
.
Coupé
.
Déconnecté
Le réel ne proteste
Ne dit mot
.
Coupé
.
Dans un éclair blanc
Se tiennent par la main
La cohorte des rêves
.
Rageur le ciel
En assassine la marche
.
Extinction
.
Extinction des feux
Fracture au coeur
T'en vas penaud
Quémander quelques soupirs
Aux matins d'âmes
Enfermées en somptueux mutismes
.
Que foudre t'abreuve de ses coups
Te voici
Coupé
.


11 juin 2015

© Xavier Lainé, juillet 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire