samedi 15 août 2015

Etat chronique de poésie 2563





2563

Jacques Bertin - Les chants des hommes
.


.

Quittez donc les territoires balisés
Ouvrez portes et fenêtres
Aux chants et paroles
.
Tant de variations subtiles
Tant de belles idées échangées
Dans les marges d'un monde mort
.
Ecoutez
Ecoutez donc les chants des hommes

*

Ce sont voix si ténues
Sourdes plaintes retenues
Dans l'azur d'un matin clair
.
Nul n'entend si ne prête l'oreille
A cette complainte lancinante
Qu'hommes et femmes entonnent
Sur le seuil de leurs souffrances
.
Demain ils iront chaines aux pieds
Toujours chantant aux chemins creux
Piocher au fond des rives obscures
La terre de leurs maîtres
.
Esclave tu demeures
Qui ne voit tes chaînes
Ne sait ton maître démasquer

*

Las parfois tu reviens
Hume un peu la fraîche aurore
Laisses tes pensées s'envoler
Entre deux stridences de martinets
.
Lors tu vas en l'oubli de ce monde
Mais chante encore quelque berceuse
Pour l'enfant perdu qui ne sait rien
Du sort qui s'acharne sur ses semblables
.
Las parfois tu t'en reviens
Largues les amarres d'un temps obscur
.


6 juin 2015

© Xavier Lainé, juillet 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire