vendredi 7 août 2015

Etat chronique de poésie 2555





2555

Marco da Gagliano - La Dafne
.


.

D'un pas virtuose
Tu oses
Aborder le jour
Par la face Nord
.
D'une main virtuose
Tu frappes
A la porte étroite
D'un matin hagard
.
D'une voix virtuose
Tu entres
Par effraction
De plein pied
.
Voles donc
Temps et mots
Puisque chacun
A son envie
Se dérobe

*

Car toujours c'est vaine course
Effrénée errance
Par delà toutes fronières
.
Toujours tu vitupères
Ne décolères jamais
Devant les tristes appâts
Que consumérisme sans bornes
Ose encore montrer
.
Chairs vieillies avant l'âge
Rides sans cesse retendues
Aussitôt effondrées
Muscles flasques sur squelette crochu
Ses seins avachis et son rictus commercial
Ne t'offrent aucune chance d'échapper
A la nausée
.
Dès lors t'en viens goguenard
Au devant des pièges ouverts
.


29 mai 2015

© Xavier Lainé, juillet 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire